• Pistolet et talons hautsPistolet et talons hauts

     

    Sylvie G.

     

    Pistolet et talons hauts

     

     

     

     Pages : 342

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    Charlie est une jeune travailleuse sociale audacieuse et obstinée qui s'inquiète de la disparition de Mia, une orpheline pour qui elle est à la recherche d'une famille d'accueil. La jeune femme se rend donc au poste de police afin d'obtenir de l'aide. Christopher, un jeune policier séduisant, mais arrogant et prétentieux, ne semble pas enclin à lui fournir le soutient qu'elle s'attendait à trouver. Malgré leurs premiers contacts difficiles en raison de leurs tempéraments bouillants, ils se retrouveront à collaborer. Leurs découvertes seront surprenantes, mais pour Charlie, le plus bouleversant sera son irrésistible envie de succomber à ses désirs pour ce policier rebelle...

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    Je remercie d'abord les éditions Sharon Kena pour ce superbe service presse. Un vrai régal ! 

    Voici mon avis sur Pistolet et talons hauts de Sylvie G. : 

    Une jeune fille, Mia, disparaît et la vie de Charlie, alias Charlotte, prend un tournant très inattendu.Alors qu'elle demande de l'aide à un policier, recommandé par son père décédé, celui-ci la prend littéralement de haut. Ni une ni deux, elle tourne les talons. Elle se débrouillera toute seule. 

    Seulement voilà, les choses s'enchaînent et à de nombreuses reprises, elle va le trouver sur son chemin. Au début, rien ne fonctionne. Ils ont deux caractères bien trempés, deux mondes différents. Elle est taillée talons aiguilles, lui, il a une dégaine de tueur en série. Pourtant, au fil des pages, pourtant, ils vont se rapprocher, enquêter ensemble, mais si elle va clairement se mettre en danger, il sera toujours derrière elle. Elle se retrouve plongé dans un monde dont elle ne soupçonnait pas l'existence. Très dévouée dans son boulot de travailleuse sociale, elle s'acharne, malgré elle, à vouloir trouver des réponses et quand ce beau policier, very bad boy, aux sarcasmes légendaires et à l'humour à deux balles, débarque dans sa vie littéralement, Charlie a bien du mal à cacher ses réelles sentiments. 

    Cet ouvrage mêle enquête policière et romantisme, sur une vague d'humour. Bon, je l'ai déjà signalé : Christ n'en manque pas. Ses répliques paraissent tellement naturelles, que j'ai été obligé d'en rire avec lui. 

    À côté d'eux, il y a pleins d'autres personnages. Dylan - qui m'a beaucoup fait rire, mais j'ai aussi eu beaucoup de peine pour lui. Le pauvre ! - Phil, le meilleur ami de Charlie ; Ophélie-Rose, Emile et bien sûr Mia, qui descendent tous les trois de la rue et que la jeune travailleuse sociale va vouloir à tout prix aider. 

    Alors durant un instant, je me suis demandé si Dylan était derrière tout ça - ce qui ne m'aurait pas étonnée au final, je le trouvais suspect - Au final, je suis bien ravie du dénouement de l'intrigue. 

    Si l'ouvrage contient une enquête policière parfaitement exécutée, il ne faut pas en oublier la romance, qui a été très bien menée. Ils jouent beaucoup au chat et à la souris et ça leur va bien. Les situations intenses sont parfaites. Juste au moment où l'on croit que... Eh ben non, c'est loupé ! Il y a toujours quelqu'un ou quelque chose qui vient les interrompre. Ça devenait clairement frustrant ! Mais Sylvie nous offre une très belle fin et cela valait le coup d'attendre. 

    Une petite scène qui m'a fait bien rire : celle de la prison ! bon, je n'en dis pas plus, mais ceux qui ont lus doivent savoir de quoi je parle. 

    Enjoy ;) 


    votre commentaire
  • Le Pouvoir des Lys, Tome 3 : PuissanteLe Pouvoir des Lys,

    Tome 3 : Puissante

    Maria V. Snyder

     

    Rebecca Kean, Tome 3 : Potion Macabre

     

     

     

    Pages : 502 

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    Dernière survivante de son peuple, Guérisseuse clandestine et menacée, Avry est devenue, bien malgré elle, celle qui tient le destin des Quinze Royaumes entre ses mains magiques. Face au nouveau fléau qui frappe et vient nourrir l’armée des Morts, elle est la seule à connaître le secret des antidotes et à pouvoir soutenir le prince Ryne dans son entreprise de paix. Mais que vaut la puissance, quand on croit avoir perdu l’être qui vous est le plus cher ?

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

     Quel délice de retrouver toute l'équipe aux côtés d'Avry... Si on fait l'impasse sur ce qui s'est passé à la fin du tome 2, bien sûr :) 

    Allez, voici mon avis sur Le Pouvoir des Lys, Tome 3 : Puissante de Maria V.SNIDER : 

    Je ne peux pas commencer sans un mot pour la couverture de cet ultime volet. Non, mais franchement ! Est-ce que c'est une blague ? Nous avons deux tomes avec deux couvertures magnifiques et le 3ème ! Je ne suis absolument pas fan et je le fais savoir ! Ce n'est pas normal !

    C'était mon petit coup de gueule ! Maintenant je peux passer à mon avis sur ce dernier volet.

    Nous reprenons exactement à l'endroit où nous nous étions arrêter à la fi du tome 2 et ça,  j'ai adoré. On assiste en direct à la réaction d'Avry. Bien que tous soient d'accord sur un point, la jeune femme n'a jamais cessé d'espéré et pour cause. Après des pages et des pages, où nous vivons sa perte à travers ses yeux, les nuages se font beaucoup moins sombres par la suite.

    Mais les soucis sont loin d'être terminés et la force d'Avry va être de loin sollicité. Alors qu'elle part sauver une jeune fille, elle revient avec une armée - Et quelle armée d'ailleurs ! -  Je vais dans le désordre, mais c'est pas grave ;) - Je ne doute pas un instant de son esprit combatif, mais Avry est du genre impulsive, on la reconnaît bien là. Elle a le don de se fourrer dans des situations dangereuses et elle va devoir faire face à ses responsabilités et ses choix, qui ne vont pas beaucoup plaire à Ryne d'ailleurs. Ce dernier est  un personnage que j'ai beaucoup aimé, très complexe, on arrive pas à deviner ses coups en avance. Il se sert beaucoup d'Avry pour arriver lui-même à ses fins et sans doute un peu trop souvent, il la met en danger - elle s'en rend même pas compte, enfin si, mais quand l'action est finie - mais en fin stratège, il arrive à nous surprendre. J'ai apprécié ce personnage à sa juste valeur, même si ces méthodes laissent franchement à désirer !  

    Ensuite, j'ai encore plus apprécié le fait d'avoir, une fois de plus, deux points de vues différents. On a Avry bien évidemment et un autre, dont je tairais le prénom. Il est toujours intéressant de se trouver de l'autre côté de la ligne. 

    Dans ce tome 3, les stratégies sont au cœur de l'ouvrage. Je regrette d'ailleurs qu'il y en ai un peu trop. Je me suis senti un peu perdu. Les situations s'enchaînent, entre Célina et ses armées de morts, Estrid et son retournement de situation, Ryne et ses multiples trahisons, Tohon qui s'immisce dans les rêves de notre héroïne. Bref, il y a de quoi faire. 

    Dans sa quête, Avry sera aidée par les vauriens et Flea avec ce qu'il considère comme une malédiction - surtout après avoir vu Avry testé une nouvelle expérience -. On est très loin du petit Fléa, amoureux de la vie, petit insouciant qu'il était parfois, il dépérit  et seul sa volonté propre pourra le mener à reconsidérer certaines choses. Odd, que nous avons croisé dans le tome 2, va se montrer très proche d'Avry, mais si proche qu'on pourrait bien se poser quelques questions. Quant à Belen, de belles surprises en perspectives. 

    Et... je pense que je vais m'arrêter là. 

    L'ouvrage est très digne de Maria V.SNIDER. Sa plume, son univers, tout lui est très fidèle et je pense que c'est pour ça que j'aime autant ses livres. Elle a le pouvoir de me faire voyager, de me faire rêver. Alors, ces fins sont assez facile à deviner, mais malgré tout, elles arrivent toujours à me surprendre. 

    Vivement la prochaine trilogie ^^. 


    votre commentaire
  • Rebecca Kean, Tome 3 : Potion MacabreRebecca Kean,

    Tome 3 : Potion Macabre

    Cassandra O'donnell

    Rebecca Kean, Tome 3 : Potion Macabre

     

     

    Pages : 479

     

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    " Avoir une fille en pleine crise d’ado quand on a 27 ans, ce n’est déjà pas de la tarte, mais quand votre adorable progéniture est une jeune vampire en pleine poussée hormonale, ça devient carrément insurmontable. Comme si je n’avais pas assez à faire avec une bande de potioneuses complètement disjonctées qui sème la pagaille dans toute la région, et la nouvelle guerre qui se profile lentement mais sûrement à l’horizon… "

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    La prochaine fois, j'écouterais quand on me dira les choses, parce que Cassandra, tu avais raison : Amazon était mon ami à la fin de ce tome ^^. 

    Allez voici mon avis sur Rebecca Kean, Tome 3 : Potion Macabre de Cassandra O'donnell : 

    Cette série est une vraie pépite. Je me demande encore comment j'ai fait pour passer à côté. Cassandra a un talent incroyable, quand il s'agit de mener la vie dure à notre Rebecca. D'ailleurs Cassandra, tu ne serais pas un peu notre belle Rebecca ? Encore un coup de maître pour ce tome 3 ... 

    Alors qu'est ce qui me plaît tant dans cette saga ?

    L'héroïne n'a absolument rien d'une saint nitouche. Bien au contraire. Elle manipule son monde d'une main de maître, elle fonce dans le tas sans réfléchir parfois aux conséquences, elle a le pouvoir et elle sait s'en servir, et enfin, elle a du sarcasme à revendre, cette petite ;)

    A côté d'elle, il y a les autres. J'entends bien sûr sa relation avec Raphaël, qui au fil des tomes, se renforce. D'ailleurs, il lui confie même son territoire en son absence, ce qu'elle n'avait absolument pas prévu et c'est trop meugnon ^^. Bruce... Olalalalala, c'est juste magique aussi entre eux. Léo, qui grandit et qui impose un max, d'autant qu'on commence le tome directement avec elle. Sans oublier Khor, Beth, Gordon, le retour de Clarence White a été une surprise - je m'attendais pas à le revoir si vite en fait - Bref plein de beau monde dans un monde magique et intense. 

    Dans ce tome, on retrouve bien sûr de l'action, une histoire passionnante qui nous plonge dans le monde fascinant des potionneuses. On en découvre d'ailleurs un peu plus sur leur univers, ce qui n'est pas négligeable. L'intrigue n'est pas du tout rassurante, et Rebecca mise tout pour trouver au plus vite des réponses à ses questions. Ce tome marque aussi le retour de Mark et Beatan, et ouvre ainsi les portes d'un secret énorme sur la nature de notre héroïne - secret dont je suis tombé à la renverse. 

    Tout à l'heure je parlais de lien, mais j'ai omis de citer la complicité entre Hector, le majordome de Raphaël et Rebecca, que je trouve exquise. Très vite, il m'a semblé de ce bout d'homme avait une très grande estime pour la jeune femme et c'est ce que j'ai aimé au fil des tomes d'ailleurs. Les passages entre eux sont souvent brefs, mais subtils avec beaucoup d'humour et de sarcasmes parfois. J'aime les retrouver. 

    Que dire d'autre sur ce tome si palpitant ? Ah oui, la fin est juste grotesque ! Mais le pire, c'est que Cassandra, tu m'avais prévenu lors des Halliénales ! Bon et bien, Amazon est devenu mon ami pour le coup puisque aussitôt le tome 3 fini, je me suis procuré le tome 4 ... J'ai hâte de le commencer d'ailleurs. Pour en revenir d'ailleurs sur cette fin, Rebecca se rend compte de la force de ses sentiments pour le beau vampire et ça, c'était juste tip top ! On pourrait croire qu'elle n'en a rien à faire, c'est vrai quoi ! vu comment elle parle de sa relation avec lui, j'avais tendance à me dire : non mais oh, tu vas te réveiller quand ? Je m'attendais à des réactions plus dans l'ordre des choses - bon d'accord, je suis une romantique, c'est pas de ma faute ! - mais quand même, il me tardait de découvrir le moment où elle se rendrait compte que... Et si tout au long du tome, on a des petits indices par-ci, par-là, notamment lorsqu'elle parle avec son amie Beth, la fin m'a remis sur le droit chemin et un gros "ENFIN !" a jailli ! 

    La plume de l'auteur est toujours aussi magique, à l'image de son héroïne. Son univers bien ficelé en fait d'ailleurs sa force et les révélations ne manquent pas de piquants. 

    Je recommande évidemment :) 

     


    votre commentaire
  • Beautiful, Tome 2 : Walking DisasterBeautiful,

    Tome 2 : Walking Disaster

    Jamie McGuire

    Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster

     

     

    Pages :  473

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    Travis Maddox a appris deux choses de sa mère avant que celle-ci ne meure : Aimer ardemment. Se battre encore plus fort.

    La vie de Travis est remplie de coups d'un soir, de combats hasardeux et de violence. Mais alors qu'il se croyait invincible, Abby Abernathy réussira à le mettre à genoux.

    Une histoire a toujours deux faces. Dans Beautiful Disaster, Abby a eu sa voix. Désormais, il est temps de la découvrir à travers les yeux de Travis.

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    Enfin, j'ai retrouvé mon Travis. Bon d'accord, c'est pas le mien, mais quand même ! 

    Allez, voici mon avis sur Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster de Jamie McGuire : 

    Quel bonheur de se trouver dans la peau de Travis – Mad Dog – Maddox. Dans le tome 1, nous nous trouvions dans la tête d'Abby et certaines scènes que j'urai bien aimé voir, ne sont pas apparut et pour cause, c'était du côté de Travis. Cette fois, nous imprégnions totalement le personnage et même si certaines scènes sont couru d'avance, il y en a d'autres que j'ai découverte, qui m'ont permis de mieux le comprendre. 

    Quand j'ai commencé à lire, je me suis retrouvé dans l'enfance de Travis, juste au moment où la mort frappe sa famille. J'ai trouvé ces quelques pages, magique. Elles apportaient un petit plus à l'histoire et permettaient de comprendre la relation entre les frères, le père et le "bad boy". 

    Alors oui, c'est la même histoire, mais d'un point de vue différent. Oui, la quasi totalité des scènes sont identiques au tome 1 et bien en même temps, l'auteur n'aurait pas eu trop le choix. Mais nous commençons l'histoire avec Megan, ce qui n'est pas rien et nous sommes juste après la rencontre Abby & Travis, juste après le combat, juste après le "Poulette". Le "bad boy" est toujours fidèle à lui-même et comme nous sommes de son point de vue à lui,  tout est beaucoup plus compréhensible. Il est beaucoup plus poignant, touchant et intense. On vit les choses à fond avec lui, même dans ses excès. On comprend beaucoup les sentiments qu'il nourrit envers Abby, sa peur de la perdre, elle est son univers tout comme sa perte. Car, elle n'est pas si tendre qu'on pourrait bien le croire. Elle a parfois des réactions disproportionnées, ne prend pas assez les choses en main et à travers ça, Travis en souffre, parce qu'il l'aime tellement que ça lui fait mal. 

    A côté de ces deux personnages, on retrouve Shepley, qui se trouve être un vrai soutien pour le jeune homme, et America bien sûr - l'un ne va pas sans l'autre ^^. Viennent ensuite les frères Maddox et notamment Trenton, et le papa. On assiste par la même occasion à de belles scènes qui n'étaient pas dans le tome 1 et que j'ai beaucoup apprécié. 

    La fin m'a beaucoup surprise, notamment l'épilogue. Je ne m'y attendais pas du tout. J'avoue que cela a été un retournement de situation très inattendu.

    L'auteur a le don de nous dérouter parfois. En faisant un second tome sur Travis, elle a fait un pari osé, mais son talent y est pour beaucoup de choses. Elle a su nous montrer un autre Travis, un travis plus sentimentale, derrière ses visages de bad boys et de bagarreur hors pairs. J'avais juste envie de le prendre dans mes bras quand il pleurait. Ce tome m'a beaucoup touché, déjà le 1 était une perle alors le deux, n'en parlons pas !

    Je recommande parce qu'il vaut le coup.  

    Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster de Jamie McGuire

     

     

     

     

    Chroniques partenaires : 

    Beautiful, Tome 2 : Walking Disaster de Jamie McGuire


    5 commentaires
  • Le masque du gerfautLe masque du gerfaut

    Sonia Alain

     

    Le masque du gerfaut

     

     

    Pages : 280

     

     

     

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    En l'an 1335, le roi d'Angleterre revendique la couronne de France, ce qui plonge les deux pays dans une guerre sans pitié. Joffrey de Knox, un guerrier puissant de Bretagne, a décidé de s'allier à l'Angleterre, y voyant l'opportunité d'étendre son territoire et de s'enrichir davantage. Comme son père avant lui, il convoite surtout les terres du sud qui appartiennent au seigneur de Vallière, petit-cousin du roi de France.

    Pour parvenir à ses fins, le seigneur de Knox décide qu'il est temps de se présenter devant la veuve de Vallière pour réclamer son dû : la main de sa fille qui, alors qu'elle n'était encore qu'une enfant, avait fait l'objet d'une promesse de mariage par son père pour régler une dette de jeu. Mais Joffrey de Knox ignore qu'Anne de Vallière est une jeune fille énergique et déterminée, qui se dressera courageusement sur son chemin... Elle saura trouver la force de supporter son sort grâce aux amitiés qu'elle noue dans l'entourage de ce seigneur craint de tous.

    Sensible et intelligente, Anne s'efforcera de percer le mystère de cet époux qui lui a été imposé, car derrière les colères et la brutalité de Joffrey, elle devine chez celui-ci une personnalité complexe où la dureté masque des blessures profondes.

    Grâce à ses personnages attachants, emportés par les prémices de la guerre de Cent Ans autant que par leur passé familial et intime, Le masque du gerfaut saura vous tenir en haleine jusqu'à la fin !

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    Dans le cadre d'un partenariat Auteur - Blogueur, Sonia Alain m'a offert le privilège de découvrir son ouvrage Le Masque du Gerfaut, 1er livre qu'elle a écrit. 

    Voici donc mon avis sur Le masque du gerfaut de Sonia Alain : 

    Par où commencer ? Je l'ignore moi-même. Alors je vais écrire comme bon me semble. 

    Quand j'ai lu le résumé, ma première pensée fut : "c'est dans mes cordes" et quand je l'ai terminé, je venais de prendre une claque magistrale. Pourtant, la couverture n'est pas vraiment mon style, si je compare les autres ouvrages de l'auteur, mais l'histoire promet d'être passionnante.

    J'ai tourné les premières pages et j'ai été aspiré dans une sphère historique. L'auteur est fidèle à elle-même et nous sentons à quel point elle est passionnée.

    L'histoire commence en 1335, au temps où la France est divisé en de multiples comtés, dirigés par de puissants seigneurs. Le prologue est une leçon d'Histoire, ni plus ni moins et pourtant on sent que même au début, rien n'est simple. Il est question de succession, de terres et de pouvoir. Le seigneur de Knox cherche à obtenir les terres du Sud du seigneur De Vallière. Pourtant, au comble du désespoir, De Vallière va commettre une énorme erreur, qui aura de belles conséquences par la suite.

    Sonia Alain reste fidèle à elle-même - je l'ai déjà dit, je le sais - et pour cause. Ses descriptions sont enchanteresses. Elle prend le temps de poser les détails, ne laisse rien au hasard, sans doute parfois un peu trop, je dois bien l'avouer. Elle est minutieuse et surtout : elle sait de quoi elle parle. Reflète-t-il la réalité, ce château ? Sans doute que oui. En tout cas, dans ma tête, c'est clair et limpide. Je parle de château, mais ça pourrait être autre chose. Les paysages, le monastère, et j'en passe. Les personnages n'échappent pas non plus à ce perfectionnement. L'auteur y attache une énorme importance et elle nous le fait bien sentir. 

    Après le prologue, nous faisons un gros plongeon. direction : 10 ans plus tard. Personne e connaît le secret du seigneur De Vallière qui est mort. Personne ne se doute un seul instant que la vie de leur très protégé Anne De Vallière va prend un tournant presque dramatique.  En effet, lorsque Joffrey De Knox arrive au château avec la ferme intention d'honorer le pacte passé entre les pères, il ne s'attend pas à devoir remuer terre et ciel pour que les clauses soient exécuter. Ce qui n'est pas du tout au goût de la jeune Anne.

    Le chemin est semé d'embûches pour la future châtelaine De Knox, car son futur mari n'a rien d'un prince charmant. Arrogant, fier, entouré de Ténèbres, il n'a peur de rien et il le fait bien savoir. Pour assurer la légitimité de leur union, il n'hésite pas à utiliser de gros moyens. Je suis resté outré par ce comportement de barbare et ce qui suit par la suite, va en dérouter plus d'un.

    J'ai haït Joffrey, plaint Anne et adoré De Dumain. Ensuite, j'ai renversé la tendance. J'ai découvert une Anne timide, mais qui n'a pas froid aux yeux. Elle a du caractère, même si au prime abord, elle a peur de son mari - Que dis-je ? terrorisée plutôt ! - mais elle ne le montre pas. On la perçoit plus forte au fil des pages, elle réfléchit à son avenir et est décidé dans ce qu'elle accomplit. Joffrey, quant à lui, a grandit avec les soldats, n'a jamais réellement été aimé, pas même par son propre père. Il est sauvage, brute, arrogant et je pourrais en dire long sur le caractère désagréable qu'il a... Son éducation et son expérience sur les champs de bataille l'a rendu amer et cruel, mais la pureté et la jeunesse d'Anne vont lui faire perdre ses certitudes. De la haine à l'amour, il y a souvent un grand fossé et ses deux âmes guerrières à leur façon vont l'apprendre à leur dépend. 

    L'intrigue est passionnante et dès les premières lignes, j'ai été submergé dans cette histoire. Le côté historique y est sans doute pour beaucoup, je dois bien avouer.

    Quoi qu'il en soit, le roman est bien ficelé et Sonia Alain attache beaucoup d'importance aux détails * je l'ai déjà dit, je sais ! - mais si vous venez à découvrir cet ouvrage, vous voyagerez, vous ferez un bond dans le temps, comme je l'ai moi-même fait, et pas sûr que vous vous en sortiez indemne. J'ai pris la plus belle des claques, et pourtant en coup de coeur, je suis passé par pleins d'univers, mais celui-ci, je garde un merveilleux souvenir. Le souvenir de deux jeunes personnes dont tout opposait jusqu'à leurs croyances qui parviennent à passer outre et à s'aimer librement. 

    La fin est merveilleuse, comme l'aboutissement d'un long périple. Pourtant, de gros nuages apparaissent au loin, mais ce ne sera pas pour tout de suite ... 

    Je pense arrêter ici pour le moment, en attendant de pouvoir lire la suite. Je remercie infiniment l'Auteur Sonia Alain pour son ouvrage de grande qualité. J'ai été impressionnée par tes descriptions, par les détails de l'Histoire où tu as projeté ta propre histoire. Ce fut un immense honneur pour moi de découvrir cet ouvrage. Alors Merci ! 

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique