• Damanta, tome 1 : Les erreurs de l'innocence de Celine Guffroy

    Damanta, tome 1 : Les erreurs de l'innocence de Celine GuffroyDamanta,

    Tome 1 : Les erreurs de l'innocence

    Celine Guffroy

     

    Damanta, tome 1 : Les erreurs de l'innocence de Celine Guffroy

     

     

     

     

    Pages : 407

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    « On est jeune et con tant qu’on prend ses rêves pour des réalités et ses idées reçues pour des vérités. »
    Poursuivi par une terrible malédiction jetée jadis sur sa famille, Nigel O’Conor a perdu bien plus que ses parents dans l’incendie qui leur coûta la vie ; il y perdit aussi son frère.
    Quatorze ans après le drame, le jeune homme et ses sœurs voient leur vie se compliquer avec l’arrivée d’une jeune et jolie sorcière, prête à tout pour perpétuer l’œuvre de son aïeule.
    Logan, le jumeau de Nigel, se retrouve, quant à lui, à devoir ruser pour rester en vie alors que toutes les personnes autour de lui meurent les unes après les autres.
    Jusqu’où devront-ils payer pour les erreurs de leur innocence ?

    Nouvelles d'un Myrien de Sandra Moyon

    Comment écrire cette chronique tout en restant objective ? Hum.... voilà une bonne question et je ne suis pas sûre d'en trouver la réponse. 

    Voici donc mon avis sur Damanta, tome 1 : Les erreurs de l'innocence de Celine Guffroy : 

    Pour la petite histoire, j'ai assisté aux débuts des aventures de Michelle, Mélanie, Nigel et tous les autres personnages, il y a quelques années à présent. 

    Tout d'abord sous le nom de "J'y donnerais mon âme", puis d' Anima, c'est enfin DAMANTA qui remporte la partie. Il faut du temps pour écrire un livre de cette qualité, mais encore plus pour lui trouver un titre qui résumé assez bien l'ensemble.

    Céline Guffroy est, ce que l'on peut appeler, une auteure acharnée. Alors que certains auraient sans doute abandonné, bâclé ou même stoppé, elle a su se démarquer par son acharnement à toujours vouloir la perfection. Quand, je me plonge dans les souvenirs et que je vois le travail accompli, j'en suis très fière - je ne suis pas très objective là, n'est-ce pas ? - Bref, tout ça pour la petite histoire.

    Passons à l'ouvrage absolu, à présent.   

    Si la première partie est telle que je la connaissais à la base, je peux sans aucun doute affirmer que la seconde est tout autre. Ça était une réelle surprise pour moi ! 

    1798. Le début plante le décor. Doucement, nous entrons dans l'univers de l'auteur. On rencontre Tempus, Gardien du temps, dans une sorte d'avant propos. Celui-ci interviendra bien plus tard, ne vous attendez donc pas à le retrouver de suite !

    On implante le prologue. Ainsi nous faisons la connaissance de Teagan O'Conor - j'adore le prénom !- ainsi que de Quinn, son père. À partir de là, on s'accroche ... Rendez-vous dans une autre dimension ! Teagan subit les assauts de Morgane Dragonetti, une puissante sorcière. La vengeance est un plat qui se mange froid, l'auteur nous annonce la couleur et ne va pas s'arrêter là. 

    1982. Nous faisons un bon dans le temps. La famille O'Conor n'est pas éteinte, loin de là. On pourrait croire que la malédiction lancée par Morgane était une sorte de babiole. Eh bien ! Nouveau drame ! Cette fois, les parents décèdent dans un incendie, laissant 4 enfants orphelins. 

    Alors l'histoire va se centrer sur trois d'entre eux : Dana, Shana et Nigel. Le petit quatrième, Logan, a disparu de la circulation, mais ce n'est pas pour autant qu'on ne va pas en parler. La perte de leur petit frère est encore très présente dans la mémoire des enfants. Si Nigel et ses deux sœurs vont être recueillis par un couple d’amis de la famille O'Conor, en ce qui concerne Logan, nous n'en saurons rien avant que le moment se présente. Alors que leur vie semble calme et harmonieuse, l’arrivée de Michelle et Mélanie va tout perturber - et je n'en dirai pas plus !Quoi qu'il en soit, il va y avoir du sport ! 

    Pendant une bonne moitié de l'ouvrage, l'histoire reste centrée sur Nigel qui vit un véritable enfer - en tout cas, c'est mon ressenti ! Sans doute parce qu'il est le descendant masculin direct de la branche des O'Conor. La magie et la vengeance sont à l'oeuvre. Faut bien avouer que la sorcière ne baisse jamais les bras. Même quand on pense qu'elle va s'arrêter, elle a un nouveau tour dans son sac. J'ai été touché par l'attitude du père envers sa fille quand il apprend tout ce qu'elle a fait ! Finalement, il n'arrivera pas à la sauver. Bref !

    Pourtant, l'histoire ne s'arrête pas à Michelle & Nigel, aux Dragonetti & aux O'Conor. Non, elle va beaucoup plus loin que ça. C'est une lutte entre le bien et le mal, entre la liberté et l'esclavage, parce que oui, ils considèrent les humains comme des esclaves des sorciers, bien que ce principe soit exclu au monde d'aujourd'hui. Dans la seconde partie, que je signalais au départ, nous rencontrons diverses créatures, certaines "gentilles" qui connaissaient Briana - j'ai été surprise par son statut d'ailleurs ! - et d'autres moins "gentilles", mais qu'il était intéressant de connaître. 

    Quand je suis arrivé à la mention de Ka'al - je ne vous dis pas qui il est, vous le découvrirez vous-même - je me souviens avoir eu l'image de Jason Momoa à l'esprit - mille excuses, Céline ! mais je devais sortir ma petite anecdote ^^- j'ai beaucoup aimé ce personnage, bien qu'il apparaisse comme étant quelqu'un de perfide et de diabolique - bon, en même temps, il a le statut pour - j'ai hâte de le voir à l'oeuvre dans le tome 2. 

    Tout ceci est du positif, me direz-vous ! Oui, dans une certaine mesure. 

    Il y a des petites choses où je suis resté sur ma faim.

    Par exemple, Nigel & Sokar. J'ai trouvé ça léger, pas assez approfondi bien que je sache que le sujet sera sans doute développé dans le tome suivant, j'aurai aimé en savoir plus. Ensuite, Briana était ce qu'elle était. Est-ce que les filles ont hérité des dons de leur mère ? Ce sont de petites interrogations, mais je me les pose quand même.

    Les personnages sont bien développés, on ne peut pas dire le contraire. Aussi bien les principaux que les secondaires, l'auteur s'efforce que nous les décrire avec dextérité. Toutefois, je n'ai pas assez senti les choses. Le côté "émotionnel" était moindre, en tout cas, en mon sens. Par exemple, la mort d'un personnage adorable est passée comme une lettre à la poste, je n'ai pas ressenti la douleur de Nigel, ni la compassion, ni quoi que ce soit. Alors peut-être que c'est parce que je connaissais l'histoire et l'avenir de cedit personnage. Sans doute ! Mais je ne parierais pas dessus. 

    Pour terminer, je dirai que l'univers a bien changé depuis la première version, évolué dans le bon sens. C'est un tout autre monde que nous offre Céline Guffroy avec son tome 1 de Damanta. J'ai pris beaucoup de plaisir à redécouvrir son ouvrage. Les personnages ont beaucoup évolué, le monde aussi. Il y a énormément de nouveautés que je ne connaissais pas avant. L'arrivée de Sokar, Ka'al et bien d'autres apporte un véritable rafraîchissement. J'ai vraiment hâte de lire le tome 2, parce qu'on s'arrête avec Logan et Monica. Je n'en parle pas énormément, parce qu'il apparaît peu au final, même si j'ai pris beaucoup de plaisir à lire son histoire. Je m'attendais presque à les voir enfin réunis à la fin de ce premier opus... Tant pis :) Évidemment, je passe sur tout un tas de choses. Des morts, il y en a à la pelle, l'action idem. Nous voyageons dans le temps avec plaisir, mais tout ça, je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même. 

    En conclusion, j'ai pris énormément de plaisir à lire cet ouvrage. J'espère être restée objective quand à mon avis sur ce premier opus. Je vous conseille fortement cette saga, je suis sûre que vous ne le regretterez pas :)

     

    Damanta, tome 1 : Les erreurs de l'innocence de Celine Guffroy

     

     

     

     

    Chroniques Partenaires : 

    Damanta, tome 1 : Les erreurs de l'innocence de Celine Guffroy

     

     

     

     

     

    Du même auteur : 
     

    Damanta, tome 1 : Les erreurs de l'innocence de Celine Guffroy

    « Bibliothèque BRAGELONNEL'Univers de Sonia ALAIN »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :