• Indécent, Tome 2 : Incandescent de Colleen Hoover

    Indécent, Tome 2 : IncandescentIndécent

    Tome 2 : Incandescent

    Colleen Hoover

    Indécent, Tome 1 : Indécent

     

     

     

     

     

    Indécent, Tome 1 : Indécent

    Depuis le départ de Julia, Lake et Will poursuivent leurs études tout en veillant à l’éducation de leurs frères respectifs. Une vie de famille rapiécée, chaotique et mouvementée, qui ne laisse que peu d’espace à leur couple.
    Alors qu’ils projettent de remédier à cela le temps d’un week-end, le passé de Will ressurgit de manière inattendue, mettant en péril leur fragile équilibre…
    Lorsque vous n’avez plus qu’une personne sur qui compter, la confiance peut-elle survivre à la trahison ?

    Indécent, Tome 1 : Indécent

     

    Un tome 2 tout à fait à la hauteur de mes espérances.

    Voici mon avis sur Incandescent de Colleen Hoover :

    Lorsque nous avons quitté le tome 1, nous avions retrouvé une certaine stabilité dans le couple que formaient Will et Lake, en dépit de la tragique perte qu’a subie notre héroïne. Pourtant, cela ne nous a pas laissé un goût amer en bouche, juste le sentiment probable d’un nouveau tournant. D’une nouvelle destinée. Un nouvel accomplissement.

    Dans le tome 1, nous étions dans la tête de Lake ; cette fois, nous nous retrouvons dans celle de Will. J’avoue que j’ai eu un peu de mal à m’y plonger, mais au bout de quelques pages, j’y suis parvenu.

    Plongé dans une sorte de routine, entre les petits frères, les cours à la fac, le quotidien avec les amis le soir autour d’un repas, c’est pourtant le passé de Will qui ressurgit comme un rappel à l’ordre. Son ex fait son grand retour à la fac où il étudie lui-même. De peur sans doute de perdre Lake, il préfère lui cacher cette information, mais le destin a parfois un drôle d’humour et c’est donc Lake elle-même qui va le découvrir. Mensonge, trahison, abus de confiance, la jeune femme ne sait plus où elle en est. En un tour de main, le quotidien qu’ils avaient si bien construit, se transforme en foutoir monstre.  

    Notre beau couple aura ses premières disputes, et comme nous sommes dans la tête de Will, nous verrons que ce n’est pas simple à gérer pour lui surtout lorsque sa moitié est têtue comme une mule. Mais en même temps, nous ne pouvons que comprendre son point de vue. Leur histoire similaire, les pertes occasionnées, les petits frères à gérer, le côté « études », tout ça, fait qu’elle se pose énormément de questions sur leur relation et donc ça remet tout en questions.

    De fil en aiguille ou de page en page, nous apprendrons à vivre dans la tête de Will et ce n’était pas pour me déplaire, je vous assure, et cela nous permet de voir les choses sous une autre perspective. On le sent qu’il est amoureux comme pas possible, qu’il regrette amèrement de lui avoir caché des choses. Parfois, par crainte de faire du mal à quelqu’un, on préfère se taire, mais on ne réfléchit pas vraiment aux conséquences ou du « Et si elle/il le découvrait... ? »

    J’ai beaucoup aimé ce tome où chacun se bat contre ou pour ses sentiments. Will est si sûr de lui, de ce qu’il en ressent et elle, qui balaie tout sur son passage et qui refuse de voir. Peut-être que finalement elle a raison. Le fait qu’ils soient si identiques dans leur vie pourrait fausser leur définition de l’amour et on ne peut que comprendre son état d’esprit contradictoire.

    Pour conclure : c’est un tome dont on raffole tout simplement. Il y a de l’humour, du drame – encore ! – un combat pour la vie, pour l’amour également. Il y a des situations qui nous donne un coup au cœur, d’autres qui nous font sourire. Il y a des moments magiques, notamment lors des SLAMS qu’on retrouve une fois de plus pour notre plus grand bonheur. Il y a des mots, des phrases fantastiques et émotivement qui atteignent des sommets. Et je pense que je vais m’arrêter là parce que je pourrais continuer encore longtemps.

    Colleen Hoover m’a une fois de plus submerger par son talent, par sa plume délicate et limpide, par sa façon de mettre ses héros à nu. Elle nous laisse entrevoir tout ce qu’il y a à voir, sans complexe. Ce sont des personnages de toute beauté, qui cheminent dans un monde ou un univers complexe. Je me suis laissé submerger par les émotions et c’était si beau que j’ai dévoré l’ouvrage en 2 nuits.

    Je recommande grandement la série.

    « Phobos, Tome 1 : Les Éphémères de Victor DixenLux, Tome 2 : Onyx de Jennifer L. Armentrout »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :