• Larme Sélène d'Emmanuelle Lagadec

    Larme SélèneLarme Sélène

    Emmanuelle Lagadec

     

    Larme Sélène

     

     

     

     

     

    Larme Sélène

    Ses larmes versées récoltées ramèneront à la vie les trépassés et feront goûter aux mortels les saveurs de l'immortalité. Extrait du grimoire des Ombres.


    Strandhill, le nom de ce village Irlandais, hantait ses pensées. Elle devait s'y rendre. Pourquoi ? Elle l'ignorait. Mais une force indescriptible l'y attirait.
    En quittant Paris pour la verte Erin, Bleunwenn a la certitude d'y retrouver la quiétude et l'inspiration. Mais sa rencontre avec le séduisant Liam l'entraînera dans un tourbillon de révélations. Sorcellerie, écriture automatique, message d'outre-tombe… Bleunwenn devra affronter ses peurs, faire face à l'irrationalité et accepter que sa vie y soit liée.

    Larme Sélène

    J'avoue que j'avais hâte de découvrir Larme Sélène, surtout à cause de sa sublime couverture. L'occasion m'a été offerte lors de l’événement Pick&Read, mise en place par les Éditions Sharon Kena, et je n'en suis absolument pas déçu. 

    Voici donc mon avis sur Larme Sélène d'Emmanuelle Lagadec : 

    Tout d'abord, il faut savoir que je viens juste de terminer ce très bel ouvrage. L'univers d'Emmanuelle est semé d'embûches et de magie. Vous croyez tout savoir du monde surnaturel ? Que nenni ! L'auteur a créé son propre monde et pas des moindres. 

    C'est l'histoire de Bleunwenn - au passage, faudra me dire comment ça se prononce ! -, une jeune fille passionnée d'écriture - tiens, tiens ^^- et hantée par des cauchemars qui sont chaque fois plus violents. Suite à cela, elle part, direction l'Irlande, un petit coin paumé qui porte le nom de Strandhill. Pourquoi elle doit aller là-bas ? Elle l'ignore, mais elle va l'apprendre à ses dépens. Bleun apprend par la même occasion qu'elle n'est pas ce qu'elle paraît. Et pour cause : elle appartient à ce monde qu'elle aime tant décrire dans ses romans. Autant vous dire que la douche est glacée ! Ce qu'elle va vivre à Strandill va la changer à jamais. 

    Accueillie chez les O'Riorlly, une douce amitié va naître entre eux, même si l'atmosphère est un peu effrayante - mais je ne vous dirai pas pourquoi - j’ai beaucoup aimé Donnal avec ses bibliothèques emplies de magie et de recueils sur les créatures surnaturelles, ainsi que Rachel, qui fait figure de mère protectrice.

    Sur le chemin, elle fait la connaissance de Liam, qui l'attire immédiatement, mais aussi Logan - si j'avais su, hein ^^ - Sybil, Lunasa - qui m'est apparut très étrange au départ, mais je m'y suis faite -, et bien sûr Stiophan. Je n'ai pas de préférence soit dit en passant. Ils ont tous plus ou moins un certain charisme, leur façon d'être toujours sûr d'eux et de leur "talent", les liens étranges qui les lient d'entre eux, en font un groupe soudé ... ou presque.

    Je ne vais pas rentrer dans l'intrigue, parce que ça serait gâché un peu la magie de ce superbe ouvrage, mais je peux vous dire que la magie prend des formes parfois étranges, et Emmanuelle a su mettre à profit sa grande imagination pour en construire quelque chose d'unique, en y mêlant l'astre lunaire par exemple. On connaît la légende des loups-garous et de cette pleine lune qui apporte des effets dévastateurs, Emmanuelle nous offre ici une autre perspective. Je vous laisse découvrir par vous-même. 

    Pourtant, au détour de ma lecture, j'ai eu un peu de difficulté à accepter la relation Liam / Bleunwenn, j'ai trouvé que c'est trop rapide et donc je n'ai pas eu le temps de savourer pleinement leur jeu de séduction, même si par la suite, j'ai beaucoup aimé leur complicité et sa volonté de vouloir la protéger des dangers environnants. Car, oui, des dangers, il y en a. Emmanuelle n'a rien laissé au hasard, et lorsque la lumière est faite sur bon nombre de choses, on tombe juste de haut. 

    Ce que j'ai apprécié également, c'est sa facilité à rebondir sur autre chose. Je m'explique : alors que j'étais bien plongé dans l'ouvrage et que l'histoire avec le méchant en question était terminé, j'ai cru - à tort - que le roman s'achevait alors qu'en fait, l'auteur n'en avait pas finit. Elle a simplement enchaîné avec une autre intrigue, qui était la continuité de la première. Pas du tout complexe, l'auteur ^^ 

    Pour terminer, je vous avouerai que j'ai adoré l'histoire de Bleunwenn et compagnie. La fin est juste aussi un peu rapide et j'espère vraiment qu'on connaîtra une suite... ou pas. La magie est au centre de l'ouvrage, avec beaucoup d'actions, d'amour, d'amitié et de complicité, mais dans toute histoire qui se respecte, il y a aussi ses traîtres et la mort qui rôde dangereusement. La plume d'Emmanuelle est délicate et fluide, à l'image de son univers. Je prendrais plaisir à découvrir ses autres écrits, le moment venu, car je pense que nous n'avons pas fini d'entendre parler d'elle.

    À découvrir rapidement chez Sharon Kena.  

     

    « Sinder, Tome 1 : Expérimentation de Jane DevreauxNos faces cachées de Amy HARMON »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :