• Phobos, Tome 1 : Les Éphémères de Victor Dixen

    Phobos, Tome 1 : Les ÉphémèresPhobos,

    Tome 1 : Les Éphémères

    Victor Dixen

     

    Phobos, Tome 1 : Les Éphémères

     

     

     

     

    Phobos, Tome 1 : Les Éphémères

    Six prétendantes d’un côté.
    Six prétendants de l’autre.
    Six minutes pour se rencontrer.
    L’éternité pour s’aimer.

    Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial.
    Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’œil des caméras embarquées.
    Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.

    Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues.
    Elle a signé pour la gloire.
    Elle a signé pour l’amour.
    Elle a signé pour un aller sans retour.
    Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

    Phobos, Tome 1 : Les Éphémères

    Prêt pour un voyage intergalactique ? Décollage immédiat…

    Voici mon avis sur Phobos, tome 1 : les éphémères de Victor DIXEN :

    Waouh ! C’est le premier mot qui me vient à l’esprit une fois que j’ai terminé mon ouvrage. Victor Dixen est très fort, trop fort même ! C’est le premier ouvrage que je lis de l’auteur et il m’a retourné le cerveau.

    Mais chaque chose en son temps : petit point sur la couverture et sur l’histoire.

    La couverture, parlons-en justement. Je l’adore. Elle reflète parfaitement l’univers de l’auteur. Ce rouge flamboyant, la position du personnage, cette planète en arrière-plan, tous ses éléments sont de toute beauté et nous ouvrent les portes d’un univers nouveau et intense à la fois.

    L’histoire est simple… Enfin, pas tant que ça quand on y réfléchit bien. Six garçons et six filles vont embarquer à bord du Cupido pour la plus grande aventure que le monde n’a connue jusque-là. L’auteur choisit de mêlé télé-réalité et voyage interstellaire, les personnages seront donc filmés 24h/24, 7j/7. Durant leur voyage, ils vont devoir apprendre à se connaître, à se découvrir, mais aussi trouver l’amour de leur vie, car c’est aussi le but de l’émission. Toutefois, sous cette carapace de beauté tout feu tout flamme, il y a aussi des enjeux politiques et financiers. Peut-on s’attendre à une fin heureuse quand on sait qui avance les pièces de l’échiquier ? Pas si sûr.

    Les personnages ont tous un passé terrible, et c’est également la raison pour laquelle ils ont été recrutés. Sans attaches, sans familles, sans personne leur dire quoi faire ni avec qui, chacun porte les vestiges d’un passé assez glauque pour certains, triste pour d’autres. Ils ont une personnalité intense et énigmatique. Certains m’ont plus touché que d’autres, que ce soit au niveau des garçons ou celui des filles. Léo, la fille eu cheveux rouges, m’a touché, perturbé aussi. Elle sait se montrer forte en vertu des circonstances, elle a un passif lourd qui l’a marqué à vie, elle suit des règles qu’elle s’est elle-même imposées jusqu’au moment où il n’y a plus de règles, elle s’effrite peu à peu et laisse tomber le masque. J’ai aimé ce personnage qui a une parfaite ligne de conduite, parfois ça serpente un peu quand elle perd le contrôle par exemple, mais elle a des valeurs et elle sait s’y tenir.

    Alors oui, on parle énormément de Léo dans l’histoire, elle est presque, à elle toute seule, le point central de l’intrigue, mais il y a aussi les autres. J’entends par là Tao, Kendji, Marcus, le fameux Mozart, etc. Finalement, on en sait beaucoup plus du côté fille que celui des garçons, c’est sans doute le petit bémol du livre. J’espère que le tome 2 saura nous éclairer là-dessus et puis sur les nombreuses questions que l’on pourrait se poser sur ce 1er opus.

    Je vais m’arrêter là pour cette première partie.

    Au commencement, je disais que l’auteur était très fort, sans doute même trop fort. Je tire mon chapeau à Monsieur Dixen, parce que son livre m’a fait voyager. J’ai plané au-dessus des étoiles, j’ai voyagé avec Léo et ses amis à des années-lumière de ma position initiale, j’ai rencontré les planètes du système solaire et je suis partie à la découverte de celles-ci sans bouger de mon fauteuil. L’auteur a une plume incroyable et un imaginaire débordant, avec un réel talent. (Note à moi-même : lire les autres ouvrages dudit auteur ^^)  Je pourrais développer encore et encore tout ce que ce roman a fait naître en moi, mais ça ne serait pas suffisant. J’ai vécu une expérience hors du commun par procuration. On m’a donné un livre, je l’ai dévoré et je me suis retrouvé à des lieux de chez moi, bien au-delà des nuages, bien au-delà de la galaxie, bien au-delà de l’Univers.

    Je recommande chaudement cette lecture en espérant qu’elle vous fera décoller pour un aller sans retour.

    Enjoy !

     
    « Indécent, Tome 1 : Indécent de Colleen HooverIndécent, Tome 2 : Incandescent de Colleen Hoover »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :